Yano Las
Yano Las est docteur ingénieur d’origine algérienne, née en exil le 19 mars 1961. Elle est passionnée de poésie, assoiffée de philosophie et souhaite écrire pour raconter et partager les fruits de l’expérience d’une vie faite de cheminements spirituels, émotionnels et intellectuels.

Entrez dans son univers poétique pour y humer ses fleurs ensanglantées… Poèmes tristes et mélancoliques vous invitant ailleurs dans son exil poétique.

Elle a déjà publié deux recueils de poésie aux éditions Aile de May :

 

Les Fleurs du Bien : ma vie, ma science, ma poésie de Yano LAS

 

Les Fleurs du Bien
Aux Éditions Aile de May
ISBN :
978-1-4477-4679-9
Juin 2011 • 147 p.

 

 

 

 

Autant en emporte l'esprit, de Yano LAS

 

Autant en emporte l'esprit
Aux Éditions Aile de May
ISBN :
978-1-4478-1897-7
Août 2011 • 127 p

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce grave Seigneur                               



Est-ce grave Seigneur,

Si aux moments de douleurs

Je blasphème, me rebelle

Je hurle, je me querelle



Est-ce grave Seigneur

Si en cas d’agression

Je ne peux trouver pardon

Que vengeance, abandon



Est-ce grave Seigneur

Si parfois je m’éloigne

Si souvent je dédaigne

Entendre ce que Tu enseignes



Est-ce grave Seigneur,

Si je refuse de m’incliner

Devant le sort acharné

Face aux volcans déchaînés



Est-ce grave Seigneur,

Si je ne peux trouver refuge

En Ton sein dans ce déluge

De tourments qui me jugent



Est-ce grave Seigneur,

S’il m’arrive de prendre pause

De me détourner vers une rose

Pour y voir la joie éclose



Est-ce grave Seigneur,

Si ma peine ne trouve remède

Dans Ta parole, seule et sans aide

Malgré le prophète Mohammed



Est-ce grave Seigneur,

Si ma souffrance continue

Me brûle la pensée, met à nu

Mon âme en peine sotte et grenue



Est-ce grave Seigneur,

Si je n’arrive plus à t’invoquer

Si je n’arrive plus à t’évoquer

Car fatiguée, suis-je convoquée ?

 

Est-ce grave Seigneur,

Si de mes jours ou bien mes nuits

Je ne sais plus très bien où j’en suis

Je me sens perdue, suis toute ouie



Est-ce grave Seigneur,

Si la mort je préfère à la vie

Malgré mes torts et mes oublis

Mes doutes mes frayeurs, mes soucis



Est-ce grave Seigneur

Si je me tourne vers l’inconnu

Pour te chercher pour t’éprouver

Pour te fuir et te retrouver



Est-ce grave Seigneur

Si je n’arrive même plus à pleurer

De mes pêchés, même par regret

Si je remets toujours à après



Est-ce grave Seigneur

Si je ne suis qu’un‘être d’esprit

Qui de Ton livre se trouve épris

Qui par ces mots T’adore et prie



Est-ce grave Seigneur ?

Est-ce grave Seigneur ?

Est-ce grave Seigneur ?

 

 

Questions :


Qu'est ce que la vie

Prière bénie



Qu'est ce que l'amour

Illusoire toujours



Qu'est ce que l'argent

Sens changeant



Qu'est ce qu'un sourire

Ombre ou délire



Qu'est ce qu'un enfant

Roi ou infant



Qu'est ce que l'union

Cette désunion



Qu'est la santé

On l'a perdue

 

 





Bonne fête maman :



À toi qui m’aimes

À ta manière

Dévouée, joviale

Et angoissée


À toi que j’aime

À ma manière

Forte, présente

Et rosacée
 



À toi ma muse

Mon leitmotiv

Quand je traîne

Un peu lassée
 



À toi la ruse

Qui sait se taire

Se faire entendre

Effacée



 

De toi le don

À toi pardon

De moi l’enfant

Bonne fête maman


Yano Las ©


Lire Yano Las sur son site

_____________________________________________________________

Retour à l'accueil de La Poésie que j'aime ...