Hector de Saint - Denys Garneau

 

poète québécois 

 (1912-1943)

Hector de Saint - Denys Garneau est l' exemple parfait de l'artiste épris d'absolu, à la poursuite perpétuelle de l' Être, qui finit par s'abîmer dans le silence, la solitude, puis la mort, parce qu'il se sent incapable de faire coïncider son art et son Être avec ses exigences mystiques et spirituelles.

Son recueil de poèmes " REGARDS ET JEUX DANS L'ESPACE " (1937),
mal accueilli par la critique, qui accepte mal son modernisme 
et qui a même du mal a comprendre sa poétique, respire pourtant la joie de la création, l'innocence du poète-enfant et du "regard-oiseau "

Mais ce recueil traduit aussi une prise de conscience lucide de la dualité de la vie, des contradictions de l'homme qui se sent intérieurement divisé ; ce dualisme apparaît de façon aiguë dans son célèbre poème "Accompagnement ", qui d'ailleurs clôt le recueil.

En proie à une crise mystique qui le détruit peu à peu, et terriblement affecté par l'incompréhension du public face à sa poésie, Saint - Denys - Garneau se retire dans son manoir , où il meurt tragiquement en 1943. Il avait 31 ans.

Ses derniers poèmes, où la mort est omniprésente, 
ont été réunis par ses amis sous le titre:
"
LES SOLITUDES" (1949).

 


Bibliographie:

  • Regards et jeux dans l'espace, Montréal, 1937; 
    Poésies complètes. 
    Regards et jeux dans l'espace. 
    Les Solitudes, Montréal/Sao Paulo/Paris/Chicago, Fides, 1949; 
    BQ, 1993; Boréal compact, 1993; CEC, 1996.

  • Journal, Montréal, Beauchemin, 1954.

  • Oeuvres, Montréal, PUM, 1971 
    (édition critique de Jacques Brault et Benoît Lacroix).

  • Oeuvres en prose, Montréal, Fides, 1995 
    (édition critique de Giselle Huot).


 

retour aux oeuvres de Saint-Denys GARNEAU :


retour à l'accueil de - la Poésie que j'aime ...