Île au Massacre

Vers les années 1500, un peuple d'indiens nomades, les Micmacs, vivaient dans la région du Bas-Saint-Laurent. En route vers la Gaspésie, une cinquantaine de familles Micmacs décidèrent d'arrêter dans la baie du Bic pour se reposer. Comme il y avait beaucoup de poissons et de gibiers à cet endroit, ils décidèrent d'y demeurer quelques temps.


La grotte de l’Île au Massacre, (Le Bic, Québec)

Un mois plus tard environ, deux jeunes Micmacs qui cueillaient de l'écorce pour construire d'autres bateaux, arrivèrent à la course pour avertir les autres que leurs ennemis, les Iroquois, étaient à leur poursuite. Le cri d'alarme fut lancé.
 
La tribu connaissait l'existence d'une caverne sur l'un des îlots de la baie qui pouvait réfugier quelques centaines de personnes. Ils espéraient que les Iroquois ne connaissaient pas cette grotte, car c'était leur seule chance de

survie. Ils allèrent donc s'y cacher et construisirent un mur de branches pour se protéger de leurs ennemis. Malheureusement, ceux-ci les découvrirent quand même et mirent le feu aux branches pour faire sortir les Micmacs de leur cachette. Le massacre commença, les flèches arrivèrent de partout. Les Micmacs se défendirent de leur mieux, mais les Iroquois, beaucoup plus nombreux, les tuèrent presque tous. Cinq Micmacs seulement échappèrent au massacre.
 
Longtemps après, racontent les conteurs de la région, on a vu les fantômes des massacrés errer le soir autour de l'île et mêler leurs gémissements au bruit de la mer.

 

 

Légendes du Parc du Bic

Îslet aux flacons   Baie des Ha ! Ha !   Anse à Mouille-Cul    Le coffre-fort du Cap à l'Orignal

Le criminel de l’Île du Bic   Île Bicquette   La sirène de l’Île à D’Amours

__________________________________________________________________________

retour à l'accueil de La Poésie que j'aime ...