Jeune auteur née en 1986, Evelyne Vijaya est passionnée d’écriture et de poésie depuis son enfance. Elle a déjà remporté plusieurs concours de nouvelles. Elle a publié un recueil de nouvelles aux Éditions de l’Harmattan et un roman.


Diplômée d’un Master de Lettres à la Sorbonne, elle écrit sur les thèmes de la mélancolie, de l’écriture et de la quête de soi.

 
Elle a publié dans de multiples revues: Borborygmes, Lélixire, Ce Qui Reste, Du Souffle sous la Plume, Libelles, Vocatif…

 
On peut la lire sur son blog

 




DEVOIR

Tu dois te battre encore
franchir les virages, les tournants
t’essayer aux faux semblants
battre la mesure
tant qu’il est encore temps
tu dois gravir des montagnes
porter des fardeaux sur tes épaules
si frêles et atteindre le sol
pour aller vers ce qui gagne
tu dois veiller jour et nuit
prendre et te déprendre
attendre dans la conjugaison
des verbes qui se tendent
tu dois rester dans la douleur
jusqu’à ce qu’elle te trace
tu dois marquer tes pas
dans les jours qui se lassent
tu dois tellement
tu dois toujours
tu te dois.

 

 




DÉRAILLEMENT

On me laisse dormir dans mes errances
Personne au métro de minuit
Qui verra que les rails et le silence
Déraillent jusqu’au fond de ma nuit ?


Quelques inondations nocturnes
Au bord des routes journalières
J’ai connu au travers des brumes
Des sillons aux allures printanières.


Dans la rue la nuit s’est noyée
A la rame il faut creuser le ciel
Trouver la mort écumée
A quand le son du glas éternel ?



 

AUBES

On est usé par toutes les aubes qu’on entend
qui s’éveillent à nos yeux aveugles
une pluie veuve passe en cadence rythmer le temps
des larmes effluves lorsqu’on est seul
et que notre corps doucement se suspend.


La vie disparaît aux heures inattendues
il reste le temps qui toujours nous ponctue
lever, faire, aller vers ce qui nous porte
un temps qui peu à peu nous tue
combien de temps on nous supporte ?

 

 

________________________________________________________________

 

retour à l'accueil de La Poésie que j'aime ...